Dermatologue esthétique à Limoges - 30 avenue Albert Thomas - 87100 Limoges
Prendre RDV : 05.55.34.56.95
Retrouvez nos vidéos sur Youtube
Page Facebook du Docteur Roger
Donnez votre avis sur Google
Ecoutez nos podcasts sur Audioblog
Suivez nous sur Linkedin
Suivez nous sur Pinterest
Suivez nous sur Instagram
Certification Véritas ISO 9001
  • L’acné : origines et traitements

L’acné : origines et traitements

L’acné est une affection cutanée qui peut se manifester par :

  • Une hyperproduction de sébum
  • Une peau grasse et brillante
  • Des pores dilatés
  • Des points noirs
  • Des microkystes ou points blancs
  • Des boutons rouges inflammatoires
  • Des pustules
  • Des kystes
  • Des nodules

Les symptômes sont variables, plus ou moins sévères et peuvent être localisés sur l’ensemble du visage ou sur des zones précises (zone T, bas du visage). Le dos et le torse, ou le décolleté peuvent également être touchés.

Acné et adolescence

L’acné toucherait entre 80 et 90% des adolescents, filles et garçons confondus.

Dans la majorité des cas, l’acné régresse spontanément vers 20 ans chez les femmes et autour de 22-25 ans chez les hommes.

Mais il peut aussi toucher les adultes, notamment les femmes qui sont de plus en plus concernées (25%) par une acné tardive. Elle peut se manifester à partir de 25 ans ou être la continuation de l’acné d’adolescente. Cette forme d’acné beaucoup plus résistante apparaît surtout sur le bas du visage.

L’influence des hormones

Pendant la puberté, la production importante des hormones sexuelles androgéniques stimulent la production de sébum, favorisant l’acné.

L’influence des hormones se remarque surtout chez les femmes. Lors du cycle menstruel, plus d’hormones sont produites, stimulant la production de sébum. On remarque ainsi souvent des poussées d’acné dans la phase prémenstruelle.

On parle d’ailleurs d’acné hormonale quand un niveau élevé d’androgènes est responsable de l’acné, notamment en cas de syndrome des ovaires polykystiques (SOPK).

Une acné préexistante ou une peau à tendance acnéique peut voir se produire une accentuation de l’acné suite à la pose d’un stérilet aux hormones qui peut parfois perturber la sécrétion hormonale des ovaires.

L’influence de l’alimentation

Les sucres jouent également un rôle dans l’apparition de l’acné. Les aliments sucrés, comme les gâteaux ou les bonbons augmentent le taux de sucre dans le sang, aggravant l’acné.

Les produits laitiers peuvent eux aussi entraîner l’apparition d’acné.

Il est donc important de réduire la consommation de sucre et de lait pour favoriser la disparition de l’acné.

Le rôle de la peau émonctoire

Les organes émonctoires sont les organes qui permettent d’évacuer les toxines du corps. La peau est l’un de ces organes, tout comme le foie, les reins, les poumons et les intestins.

L’acné peut être lié à une incapacité du foie à se détoxifier correctement. Les toxines vont donc être éliminées davantage par la peau, provoquant un excès de sébum, des boutons et de l’acné.

Il est important de réaliser des cures de détoxification pour aider les organes émonctoires à éliminer les toxines et ainsi soulager la peau de cette charge.

La détoxification du foie peut se faire en privilégiant la consommation de certains aliments comme le chou ou le radis noir et en buvant beaucoup d’eau.

L’importance de l’hygiène

Pour traiter l’acné, l’hygiène du visage est primordiale notamment en mettant en place un rituel de nettoyage de la peau quotidien.

Il est important d’utiliser des soins adaptés. En effet, des produits trop décapants risquent d’agresser le film hydrolipidique de la peau qui agit comme barrière de protection contre les bactéries, les champignons et les polluants environnementaux. Si ce film est endommagé, une aggravation paradoxale de la séborrhée se produit. D’où l’intérêt d’utiliser des eaux florales, plus douces et purifiantes comme :

  • La lavande : astringente et antiseptique.
  • L’hydrolat de carotte : anti-inflammatoire, apaisante et régénérante.
  • L’eau de rose : antibactérienne et cicatrisante.

Le soir, le nettoyage doit se faire plus en profondeur pour réduire l’excès de sébum et ainsi éviter que de nouveaux boutons se forment durant la nuit.

Les différents traitements médicaux de l’acné :

Ils peuvent se prendre par voie cutanée avec des rétinoïdes, des peroxydes de benzoyle, des antibiotiques en crème, gel ou lotion.

Ou par voie orale avec :

  • Des antibiotiques pour tuer les bactéries et réduire les rougeurs.
  • Des médicaments de type Roaccutane (isotrétinoïne) pour traiter l’acné sévère ne répondant pas aux traitements normaux.
  • Une pilule contraceptive pour supprimer l’ovulation et donc la production d’androgènes responsables de l’acné.

Bien qu’efficaces dans la plupart des cas, ces traitements peuvent provoquer des effets secondaires importants.

Les traitements alternatifs de l’acné :

La luminothérapie ou photothérapie :

La lumière LED est utilisée pour traiter une acné faible à modérée.

La lumière bleue a une action purifiante et antibactérienne sans causer de dégâts à la peau.

La lumière rouge est anti-inflammatoire et permet un renouvellement cellulaire et une meilleure cicatrisation.

La luminothérapie assure ainsi une réduction des inflammations, des lésions et des cicatrices. C’est une technique douce, non invasive, sans douleur et sans éviction sociale.

10 à 20 minutes de cure tous les 15 jours pendant 3 mois sont à effectuer. Les séances peuvent être renouvelées si nécessaire.

La phytothérapie :

Il s’agit de la médecine des plantes en gélules, en tisane ou à appliquer directement sur la peau.

Par exemple, la bardane agit contre la bactérie responsable de l’acné et régule la sécrétion de sébum, l’hamamélis est anti-inflammatoire, la levure de bière rééquilibre la flore intestinale et le microbiote de la peau, l’ortie diminue la sécrétion de sébum, le houblon régule les hormones et lutte contre les bactéries, l’avoine régule les sécrétions sébacées, le romarin détoxifie le foie, etc.

La photothérapie dynamique :

Il s'agit d'une technique impliquant l'interaction de la luminothérapie et d'une substance : l'aminolévulinate de Méthyle appliquée préalablement sur la peau . Cette substance se concentre dans les glandes sébacées inflammatoires et sous l'action de la lumière provoque leur destruction. Cette technique peut-être proposer en alternative à la prise d'Isotrétinoïne.

Les peelings :

Les peelings superficiels à base d’acide de fruits et/ou d’acide salicylique permettent de réduire l’excès de sébum, la peau grasse, l’acné et les pores dilatés.

Les peelings moyens et profonds sont utilisés pour traiter les séquelles de l’acné. Eliminer la couche superficielle de la peau permet de favoriser le renouvellement cellulaire et l’apparition d’une nouvelle peau plus belle et sans cicatrices.

 

Le laser Co2 fractionné, les lasers PICO peuvent être utilisés pour traiter les cicatrices d’acné. Le laser permet la vaporisation des couches superficielles du derme pour lisser la peau et assouplir les cicatrices.

Dernière modification : 04/04/2022

Prendre un rendez-vous

La prise de rendez-vous se fait
exclusivement par téléphone.
-
Pour toutes prises de rendez-vous, merci d'appeler notre
secrétariat au 05.55.34.56.95 aux heures d'appel de
7h30 à 20h en semaine et 7h30-12h les samedis.
Poser une question au Dr. Roger

Dr Roger Denis dermatologue à Limoges
À propos du Dr Roger

Suivez le Dr Roger
Visionnez les vidéos du Dr Roger sur Youtube
Suivez la page du Dr Roger sur Facebook
Donnez votre avis sur le Dr Roger
Ecoutez les podcasts du Dr Roger sur Audioblog
Rejoignez le Dr Roger sur Linkedin
Suivez nos publications épinglées sur Pinterest
Suivez nos publications sur Instagram
Le Dr Denis ROGER est dermatologue, spécialiste en médecine esthétique à Limoges. Son approche s’appuie sur une technique sûre, visant un résultat naturel et accompagnée d’un suivi rigoureux. Il est membre de la Société française de Dermatologie.